Gérard Pairé jusqu'au 3 mars, à la galerie Confluence

La peinture est une peau vivante

MADRA

Gérard Pairé est peintre avant tout et pourtant, depuis quelques années, sa pratique glisse vers la photographie et le film d'animation.

Tout est une histoire de membrane, de mouvement, de jaillissement comme si la matière colorée avait sa propre vie, son battement, sa fluidité, sa sensualité. Sous les plaques de lexan (sorte de feuilles plastiques transparentes) qu'il a préalablement chauffées et déformées, les couleurs ont glissé, suivant leur cours, se mêlant dans d'étranges liquidités. Les images numériques, élaborées à partir des clichés pris dans l'atelier (tâches, dégoulinures, surfaces peintes, éjaculats de couleurs...) sont retravaillées dans l'ordinateur, tirées sur papier, puis recouvertes de coulures d'un polymère transparent. L'art de peindre s'épanouit hors de la toile, hors des pinceaux, dans une pratique virtuelle permettant de nouvelles transparences allant jusqu'au mouvement comme dans le film d'animation qui est projeté en soirée sur la vitrine de la galerie.

Du 5 janvier au 3 mars 2006, du mercredi au samedi de 15H à 19h. Galerie Confluence, quai de Versailles, Nantes. Rens.06 68 75 14 97

Paru dans Pil' hebdo culturel local - Nantes, écrit par Christophe Cesbron

(critique et guide conférencier au musée des Beaux Arts de Nantes)